Certaines odeurs corporelles font de vous des « aimants à moustiques »
🦟

Certaines odeurs corporelles font de vous des « aimants à moustiques »

On savait déjà que les moustiques avaient des préférences pour certains humains, mais on ne savait par exactement pourquoi. Cette fois, rapporte le Washington Post, _“des chercheurs de la Rockefeller University, à New York, ont conclu que les personnes ayant des taux plus élevés de certains acides sur leur peau attirent 100 fois plus la femelle_Aedes aegypti, l’espèce de moustique qui est le vecteur de maladies telles que la dengue, le chikungunya, la fièvre jaune et Zika”.
Le quotidien américain se fait ainsi l’écho de l’étude parue le 18 octobre dans la revue Cell. Pour ces travaux, nul n’a été enfermé dans une pièce remplie de moustiques. Les odeurs naturelles d’individus ont été collectées par l’intermédiaire de sorte de bas nylon porté sur leurs bras.
Les chercheurs ont par la suite découpé ces tissus, ils ont placé des morceaux derrière deux trappes distinctes dans une boîte en plastique transparent où des dizaines de moustiques volaient. Les chercheurs ont ensuite ouvert les pièges de sorte que les insectes pouvaient choisir d’aller vers la première ou la deuxième porte.
Comme s’il s’agissait d’un tournoi, des points ont été attribués aux différents bouts de tissus en fonction du nombre de fois qu’ils attiraient un moustique. Un échantillon en particulier, contenant certains composés spécifiques, a récolté des centaines de points. L’étude a été conduite sur trois ans, les échantillons analysés, et les odeurs des mêmes personnes ont continué d’attirer les moustiques indépendamment de ce qu’elles avaient mangé ou utilisé comme shampoing.

L’effet cocktail

Leslie Vosshall, directrice scientifique du Howard Hughes Medical Institute, qui a dirigé les travaux, détaille :
“L’étude est arrivée à la conclusion que les personnes qui ont des taux plus élevés de composés tels que les acides carboxyliques sur leur peau ont plus tendance à être des ‘aimants à moustiques’.”
Pourquoi certains d’entre nous ont-ils des taux d’acides carboxyliques plus élevés que d’autres ? L’étude n’y répond pas. Les scientifiques savent bien que la composition du microbiome de la peau est unique pour chacun, mais d’autres travaux sont nécessaires pour en savoir plus.
En outre, pour Laurence J. Zwiebel, chercheur à l’université Vanderbilt, qui n’a pas participé à l’étude, si celle-ci montre bien que les acides carboxyliques attirent les moustiques, ces composés ne sont certainement pas les seuls à avoir cet effet. “Le moustique est un aimant multimodal qui se sert de toute une gamme de signaux, précise-t-il au Washington Post. Les acides carboxyliques sont un élément notable, mais pas le seul.” En d’autres termes, les acides carboxyliques ne sont que l’un des ingrédients d’un cocktail qui indique aux moustiques où venir se nourrir.
D’aucuns imaginent développer une crème probiotique pour la peau qui serait en mesure d’interférer avec certains sous-produits créés par les bactéries vivant sur notre peau, ou de les réduire, afin de nous rendre moins attrayants pour les moustiques. En attendant, une bonne douche pourrait déjà aider à ne pas trop les attirer, conseille Laurence J. Zwiebel.